Travelsanté

Expert en prévention des risques sanitaires liés à la mobilité internationale.

  • All
  • Agroalimentaire
  • Assurances
  • Audit
  • Automobile
  • Banque
  • Commerce
  • Communication
  • Industrie
  • Informatique
  • Loisirs
  • Recherche
  • Santé
  • Transports
  • Télécommunications
  • Éducation
  • Bolloré Logistics

    Bolloré Logistics

    Transport et logistique.
    • Transports
  • Santra Plus

    Santra Plus

    Médecine du travail.
    • Santé
  • Pôle Santé Travail

    Pôle Santé Travail

    Médecine du travail.
    • Santé
  • IMA

    IMA

    Inter Mutuelles Assistance.
    • Assurances
  • Palais de la découverte

    Palais de la découverte

    Musée à Paris.
    • Loisirs
  • SNCF

    SNCF

    Société nationale des chemins de fer français.
    • Transports
  • Ernst and Young

    Ernst and Young

    Audit
    • Audit
  • AFD - Agence française de développement

    AFD - Agence française de développement

    Aide au développement
    • Banque
Voir plus touche MAJ pour tout voir Tout voir

Nos clients sont satisfaits

  • Travelsanté offre une veille sanitaire quotidienne de grande qualité. Avant de laisser une équipe partir en mission, lire les dernières dépêches est indispensable .

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Les statistiques sont inquiétantes: en France, une femme sur huit sera frappée par le cancer du sein au cours de sa vie. Avec 42 000 nouveaux cas par an, cette maladie est de plus en plus fréquente. Une prévention et un dépistage précoces vous permettront de déceler cette pathologie.

Qu'est-ce que le cancer du sein ?


Il s'agit d'une tumeur maligne qui touche la glande mammaire. Les cellules malignes se multiplient de manière désordonnée, jusqu'à créer une tumeur qui s'attaque aux tissus sains avoisinants. Parfois, cette tumeur peut propager des cellules cancéreuses dans tout l'organisme: on parle de métastases.

L'importance du dépistage


Le cancer du sein peut toucher toutes les femmes. Mais on considère qu'il existe plusieurs facteurs
de risque.

Les facteurs de risque connus:

  • Début précoce des règles (avant 12 ans),
  • Ménopause tardive (après 55 ans),
  • Première maternité après 30 ans ou aucune maternité,
  • Cancer du sein chez une proche parente,
  • Manque d'activité physique,
  • Embonpoint,
  • Traitement hormonal substitutif.
Les facteurs de risque possibles:
  • Alimentation pauvre en fruits et légumes,
  • Consommation excessive d'alcool,
  • Absence d'allaitement au sein,
  • Tabagisme actif ou passif,
  • Prise de contraceptifs oraux.
Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison totale sont grandes. Il est donc primordial de surveiller attentivement les modifications de votre poitrine. Grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés alors qu'ils mesurent moins de 2 cm !

Ce niveau de détection permet d'atteindre des taux de guérison très élevés, tout en réduisant considérablement l'agressivité des traitements appliqués.

N'hésitez pas, mettez toutes les chances de votre côté!

Quels sont les symptômes ?


Toute anomalie doit vous alerter:
  • Modification de la taille ou de la forme du sein,
  • Grosseur nouvelle au sein ou à l'aisselle (ganglion),
  • Écoulement par le mamelon,
  • Changement dans l'aspect de la peau du sein et/ou de l'aréole (pigmentations, crevasses).
Ces symptômes doivent être signalés sans délai à votre médecin car ils constituent les signes avant-coureurs visuels les plus répandus.

Le cancer du sein se présente le plus souvent sous la forme d'une petite boule que vous pouvez découvrir vous-même. Ne vous alarmez pas! Dans la plupart des cas, il ne s'agit pas d'un cancer mais d'une tumeur bénigne (fibrome). 4 grosseurs sur 5 sont totalement bénignes. Vous pouvez donc envisager, sans trop d'anxiété et d'appréhension, les examens que votre médecin vous préconisera.

Auto-examen, mode d'emploi


L'auto-palpation doit être pratiquée tous les mois, après les règles. Ce sont des gestes simples qui vous permettront de bien connaître vos seins et de détecter toute anomalie.
  • Debout devant un miroir
    Inspectez les deux seins et vérifiez qu'il n'y a rien d'anormal à première vue, par exemple un écoulement par le mamelon, des crevasses, des fossettes, des plis ou de la peau qui pèle.
  • Levez le bras droit
    Avec les trois doigts de la main gauche, explorez le sein droit, fermement, attentivement et complètement. En commençant par la partie externe, parcourez le sein en effectuant de petits cercles avec les bouts des doigts. Veillez à examiner tout le sein. Une attention particulière doit être portée à la zone entre le sein et l'aisselle, cette dernière comprise. Cherchez toute grosseur ou toute induration anormale sous la peau.
  • Terminez par le mamelon
    Pressez-le délicatement et vérifiez qu'aucun écoulement ne se produit. N'oubliez pas de répéter l'auto-examen sur le sein gauche.

Comment dépister un cancer ?

  • Avant 50 ans
    Un suivi médical doit être effectué tous les 6 mois ou tous les ans à partir de 30 ans par votre médecin traitant ou votre gynécologue.
    Pratiquez vous-même tous les mois une auto-palpation de vos seins.
  • À partir de 50 ans
    À chaque consultation (au moins une fois par an), votre médecin généraliste ou votre gynécologue doit examiner votre poitrine. La palpation des seins lui apportera des indications essentielles. S'il détecte un nodule ou si différents éléments de votre état de santé l'y incitent, il vous prescrira une mammographie ou une échographie.
Par mesure de précaution, votre médecin traitant ou votre gynécologue doit vous faire pratiquer une mammographie tous les 2 ans.


À noter - La Caisse des Français de l'Étranger (CFE) prend en charge à 100% ces mammographies*.

Les examens médicaux


La mammographie
C'est l'examen radiographique des seins, qui permet de révéler de petites tumeurs, pas toujours détectables par la seule palpation.

L'échographie
Exploration des seins grâce à des ultrasons. Elle permet, dans certains cas, d'apporter des informations complémentaires à la mammographie.

La cytoponction et la biopsie
Prélèvement d'un fragment de la tumeur en vue d'un examen au microscope. Cet examen peut être demandé par votre médecin pour confirmer de manière formelle son diagnostic. C'est le seul moyen pour faire la différence entre un cancer et une tumeur bénigne.
  • La cytoponction
    Le prélèvement se fait avec une petite aiguille, c'est un geste simple, peu douloureux qui ne nécessite pas d'hospitalisation.
  • La biopsie
    Un prélèvement d'un petit fragment de la tumeur. Il existe plusieurs moyens de faire cette biopsie. La plupart du temps, une hospitalisation n'est pas nécessaire, sauf si cette biopsie doit être réalisée avec une anesthésie générale.
Le choix de la méthode de prélèvement dépend de votre cas particulier, en fonction de la taille de l'anomalie, de sa localisation, du diagnostic suspecté lors de la palpation et de la mammographie.Les dosages hormonaux

Les dosages des récepteurs des oestrogènes et de la progestérone. Ces examens peuvent être utiles à votre médecin pour déterminer la nature de votre traitement.


*Le remboursement est effectué à 100% du tarif conventionnel pour les femmes de 40 ans et plus (au lieu de 50 ans, auparavant) sur présentation de la feuille de soins correspondante, accompagnée de la prescription médicale. Pour les mammographies dispensées à l'étranger le remboursement est calculé sur la base des frais réels (coûts locaux) dans la limite des tarifs pratiqués en France.

Accès Abonnés