L'obésité est en passe de détrôner le mal de dos au palmarès des "maladies du siècle". Les déséquilibres alimentaires en sont l'une des causes principales. Tour d'horizon des bonnes pratiques pour lutter contre l'embonpoint chronique.

Qu'est-ce que l'obésité ?


Avant tout, il importe de considérer l'obésité comme une véritable maladie, même si la définition médicale ("excès de masse grasse entraînant des inconvénients pour la santé") semble banale.

Le nombre de personnes touchées est en augmentation, notamment chez les enfants. En France, l'obésité concerne 9,6% des adultes et 12% des enfants et le surpoids concerne 30% de la population adulte.

L'obésité altère gravement la santé.
  • L'impact physique
    Apnée du sommeil, diabète et hypertension sont les complications les plus fréquentes.
  • L'impact psychologique
    L'obésité peut engendrer une baisse de l'estime de soi. Elle peut aussi engendrer un sentiment d'exclusion qui peut conduire à la dépression en cas d'échecs répétés des régimes.
  • L'impact social
    Dans une société qui fait la part belle à l'apparence, l'obésité est un handicap social, notamment à l'embauche et provoque un rejet dans de nombreuses situations de la vie quotidienne.

Les causes de l'obésité


Les causes sont multiples et pas seulement alimentaires


Les interactions avec le microbiote intestinal. L'amélioration des connaissances des bactéries qui vivent dans notre intestin a permis de pointer des anomalies de répartition des flores bactériennes et la prolifération de certaines espèces associées à l'obésité. Il encore trop tôt pour savoir si des modifications thérapeutiques de nos flores bactériennes pourraient aider les obèses à maigrir.

L'hérédité
Nous ne sommes pas égaux face à l'obésité. Un individu a plus tendance au surpoids si ses deux parents sont obèses ou si ses frères et soeurs le sont aussi.

Les causes psychologiques
Des difficultés professionnelles (chômage, stress) ou familiales (séparation, décès), la dépression ou l'anxiété sont des causes possibles de l'obésité.
  • Les régimes
    Les régimes ne font pas grossir! Mais ceux qui sont trop restrictifs peuvent conduire à des comportements alimentaires compulsifs. Et les aliments choisis dans ces périodes de rechute sont rarement diététique.
  • Les médicaments
    Certains médicaments peuvent contribuer à une prise de poids: l'insuline, les corticoïdes et certains antidépresseurs.
  • Les autres causes
    L'insuffisance thyroïdienne (notamment chez les femmes quinquagénaires) et les hormones (grossesse, ménopause) sont des facteurs majeurs.
En cas de doute, il est conseillé de consulter un médecin en vue d'un dosage hormonal. Par ailleurs, le sevrage tabagique est connu pour être une période favorable à la prise de poids.

Les autres facteurs de risque


Les comportements alimentaires

Par exemple: manger régulièrement des portions trop grosses, avoir une alimentation qui comporte fréquemment des aliments riches en gras, en sel ou en sucre, prendre des repas de manière irrégulière, ce qui incite aux compulsions alimentaires.

Un mode de vie sédentaire
Le travail et les loisirs sédentaires (télévision, jeux vidéo, Internet, etc.).

Le stress
Les gains de poids se produisent souvent durant une période d'adaptation ou à la suite d'une épreuve importante, par exemple de grands défis professionnels ou une perte d'emploi, une séparation, un deuil, etc.

Une profonde détresse
Manger devient alors un mécanisme de survie, pour apaiser une souffrance et un état d'être insupportables.

L'héritage culturel familial
Les habitudes de vie (préparation et partage des repas, activités...) sont influencées par l'historique familial.

Le manque de sommeil
La fatigue modifie notre alimentation et dérègle nos horloges internes.

Des médicaments
La prise de médicaments peuvent provoquer une prise de poids lorsqu'ils sont pris durant une longue période, notamment certains antidépresseurs, antipsychotiques, corticostéroïdes (par voie orale ou par injection) et bêta-bloquants.

Boire de l'alcool fréquemment
Cela peut entraîner un gain de poids en augmentant l'apport calorique et en stimulant la faim.

Comment mesurer l'obésité ?


La mesure scientifique de l'obésité se fait par l'évaluation de la masse grasse


La masse grasse s'évalue à partir du calcul de l'Indice de Masse Corporelle (IMC) qui tient compte du poids et de la taille. Plus l'IMC est élevé, plus le risque d'avoir des problèmes de santé augmente. Chez l'enfant, la mesure de l'obésité se fait surtout grâce aux courbes de croissances présentes dans le carnet de santé.

Calculer son IMC
Il se calcule en divisant le poids (en kilogrammes) par la taille au carré (en mètres): IMC = poids/(taille x taille)

Exemple: un individu mesurant 1,76 mètre et pesant 76 kilos aura un IMC de: 76/1,76 x 1,76 = 24

Une personne est considérée comme obèse si l'IMC est supérieur à 27, et l'obésité devient une maladie à partir d'un IMC de 32.

Mesurer son tour de taille

Lorsque le tour de taille dépasse 90 cm chez la femme ou 100 cm chez l'homme, on considère qu'il y a une obésité abdominale.Cette forme d'obésité est associée à un risque accru de diabète, d'hypertension, d'hypertriglycéridémie, et de maladie vasculaire.

On parle d'obésité gynoïde quand l'excès de graisse se situe principalement au niveau des cuisses (la célèbre "culottes de cheval"), et d'obésité androïde quand les dépôts de graisses se situent principalement au niveau du ventre.

Déséquilibre alimentaire et obésité


Hormis les causes énumérées ci-dessus, le facteur principal de l'obésité est alimentaire.

Cinq types de déséquilibres alimentaires favorisant l'obésité


Une alimentation trop riche
La consommation excessive de matières grasses (huile, beurre), de boissons sucrées ou alcoolisées, de confiseries ou salaisons industrielles.

Le grignotage
Les prises alimentaires en dehors des repas apportent beaucoup de calories.

La crise boulimique
Les prises alimentaires déclenchées par les contrariétés, le stress, les émotions sont particulièrement graves car les aliments choisis sont souvent peu diététiques.

Les régimes trop sévères
Plus on fait de régimes sévères, plus on risque de prendre du poids. Quand vous ne supportez plus le régime et que vous "craquez", vous consommez rapidement beaucoup de calories en peu de temps.

La perte des rythmes alimentaires
Le rythme de vie moderne conduit parfois à faire l'impasse sur le petit déjeuner ou le déjeuner, ce qui favorise la prise de poids.

Tous ces comportements sont amplifiés lorsque l'alimentation est prise devant la télévision. L'attention se porte sur les programmes et non plus sur les aliments ce qui perturbe le processus digestif. Sans compter les nombreuses publicités pour les produits alimentaires qui incite à se nourrir davantage!

Quels sont les aliments qui font grossir ?


Ce ne sont pas les aliments qui font grossir mais plutôt la manière de s'alimenter.

Les principes de base
  • C'est le mauvais comportement alimentaire qui entraîne l'excès de poids.
  • Ne supprimez pas le plaisir de votre alimentation. Se nourrir n'est pas une punition !
  • Diversifiez votre alimentation. Il faut manger de tout !
  • Connaissez mieux les types d'aliments, leur nombre de calories et les équivalences entre les aliments.

Principes diététiques pour prévenir l'obésité


Connaître son comportement alimentaire


C'est une étape indispensable : analysez vos habitudes alimentaires pour repérer d'éventuelles erreurs, et identifier les circonstances aggravantes pour la prise de poids.

Il est indispensable d'avoir toujours sur soi un carnet alimentaire où vous notez ce que vous mangez dans toutes les circonstances. Idéalement, l'analyse de ce carnet alimentaire sera confiée à un nutritionniste ou un médecin.

Agir efficacement

Privilégiez l'activité physique : ne vous focalisez pas sur l'alimentation car il faut équilibrer apport énergétique et dépense énergétique.

Les 10 erreurs à ne pas commettre:
  • Sauter un repas
  • Grignoter entre les repas
  • Consommer trop de boissons sucrées ou alcoolisées
  • Consommer trop de graisses
  • Se priver d'aliments plaisirs
  • Manger en moins d'un quart d'heure
  • Manger devant la télévision ou en lisant
  • Acheter ses aliments de façon impulsive 
  • Ne pas organiser ses repas
  • Faire des régimes excessifs
N'hésitez pas à suivre les conseils du Programme National Nutrition Santé, Cliquez ICI

Repères de consommation par jour

Pour connaître les quantités d'aliments généralement recommandés au cours d'une journée, consultez le tableau ci-dessous issu du guide Nutrition de l'INPES (Institu National de Prévention et d'Éducation à la Santé).




Prise en charge de l'obésité


L'obésité est une maladie d'origine multifactorielle chronique, les traitements actuels ne se focalisent plus sur la seule perte de poids mais sur une approche thérapeutique multidisciplinaire (généraliste, nutritionniste, endocrinologie, psychiatre ) avec une prise en charge des complications associées.


La Caisse des Français de l'Étranger (CFE) rembourse ces prestations selon les règles habituelles et dans la limite des tarifs pratiqués en France. Pour plus d'informations consultez le site de la CFE: www.cfe.fr